La ville et l’urbanisation en Arctique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La ville et l’urbanisation en Arctique

Message  yvettevaguet le Lun 15 Avr - 17:04

Après avoir travaillé sur le potentiel de l'imagerie spatiale pour la surveillance des pipelines et des pollutions pétrolières, j'ai découvert les villes champignons du gaz et du pétrole en Sibérie occidentale. Fascinée, je me suis progressivement tournée vers la ville polaire. Depuis une douzaine d'années maintenant, j'observe que la ville est la grande absente des recherches scientifiques. Néanmoins, en 2010 à l'ICASS (L’International Congress of Arctic Social Sciences, Akyreyri, Islande) je sentais poindre un virement de cap notamment chez certains anthropologues qui, avec l'anthropologie moderne, s'installaient dans la ville. Ceci s'est confirmé avec la First International Conference on Urbanisation in the Arctic (Nuuk, Groenland) organisée par des géographes et qui s'est tenue seulement en... août 2012.

Pourtant, la ville mérite bien qu'on s'y arrête aussi en arctique, ne serait-ce que pour tenter de l’appréhender et la définir dans ses spécificités polaires, de même pour son processus associé l’urbanisation. Tout d'abord parce que les faits sont là ; il existe bel et bien une population urbaine, souvent majoritaire, et l’urbanisation va bon train, ici comme partout dans le monde. La ville attire les allochtones et ceux-ci sont aussi bien trop souvent absents des projets de recherche. Surtout, parce que la ville, objet ou terrain d'étude, nous offre indéniablement un immense potentiel de recherches scientifiques multidisciplinaires. J'aimerais en attendant de vous rencontrer, évoquer ici quelques axes de réflexion tels le processus d’appropriation d’une identité polaire pour les allochtones et leurs descendants ; la tendance générale à l'urbanisation ; les activités économiques avec la question de la diversification ; les impacts du changement climatique sur les activités urbaines (développement potentiel des villes-portuaires et de leur hinterland, effondrement des immeubles résultant de la fonte du pergélisol...)...

yvettevaguet

Messages : 2
Date d'inscription : 15/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville et l’urbanisation en Arctique

Message  Anne Choquet le Mar 16 Avr - 12:09

Bonjour
Je suis ravie de découvrir de nouveaux termes pour moi, effectivement je ne connaissais pas le terme d'allochtone.
Si je comprends bien ce sont les personnes qui viennent de l'extérieur, j'imagine que c'est issu de l'immigration, est-ce cela?
est-ce qu'il y a des considérations liées au temps?
de même, a-t-on une définition précise ou tout dépend de la conception des Etats?
merci
A bientôt
anne

Anne Choquet

Messages : 25
Date d'inscription : 12/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Urbanisation : la question du vivre ensemble + Critères de l'"autochtonie”

Message  Pelaudeix Cecile le Lun 22 Avr - 11:35

Voilà un beau theme pour une recherche multidisciplinaire. Les dynamiques des populations changent considérablement en Arctique. Les villes minières et pétrolières en Sibérie mais aussi à une échelle moindre dans de nombreuses régions de l’Arctique. 10% seulement de la population en arctique est autochtone. Près des deux tiers de la population est concentrée dans des communautés de plus de 5000 habitants. Des questions sociales et du vivre ensemble sont à considerer. Et donc se posent également des questions en termes de representation politique.
Cf en Sibérie, la question des réformes des decoupages territoriaux, et de la representation politique des autochtones. L’industrialisation depuis les années 1970 a conduit à la dilution de la population autochtone : seulement 7% de la population du district autonome Yamal Nenets est autochtone.


Pour répondre à Anne, les critères de definition de l’”autochtonie” varient selon les états et selon les différentes administrations au Canada par exemple, où les critères ont été établis lors des negotiations pour les accords sur des revendications territoriales(conditions pour être bénéficiaire)

Au niveau de l’ONU, UNFPII, aucune definition officielle, mais une acception large :
• Self- identification as indigenous peoples at the individual level and accepted by the community as their member.
• Historical continuity with pre-colonial and/or pre-settler societies
• Strong link to territories and surrounding natural resources
• Distinct social, economic or political systems
• Distinct language, culture and beliefs
• Form non-dominant groups of society
• Resolve to maintain and reproduce their ancestral environments and systems as distinctive peoples and
communities.

Au Groenland, il n’y a pas de différenciation ethnique : une personne née au Groenland est Groenlandaise.

Pelaudeix Cecile

Messages : 33
Date d'inscription : 14/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville et l’urbanisation en Arctique

Message  Mikå Mered le Lun 22 Avr - 15:04

J'aimerais bien participer à cette thématique, mais au-delà des villes champignons autour des bassins d'exploitation miniers/pétroliers ou des villes-sécurité (ports/SAR/militaire), je ne vous serais d'aucune aide a priori.

Sinon pour répondre sur le Groenland, s'il n'y a pas de différenciation ethnique a priori, on s'aperçoit en remettant la dernière campagne de Février-Mars dans le contexte d'accession progressive à l'indépendance que la question ethnique est bel et bien devenue une question politique majeure. A cet égard, la clé de la victoire de Siumut le 12 mars dernier est complètement inhérente au "dépoussiérage ethnique" auquel le parti a procédé en son sein et à au refus du "tout-danois" comme langue de travail administrative.

Mikå Mered

Messages : 21
Date d'inscription : 25/03/2013
Localisation : New York

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sur le Groenland, identité et priorités politiques

Message  Pelaudeix Cecile le Lun 22 Avr - 21:15

Bonsoir Mika,

Ma réponse se situait sur le plan légal.
Sur le plan politique, c’est bien entendu autre chose. Et la question de l’avenir du Groenland n’est pas déconnectée des questions identitaires, dont la langue est une expression. Etant sur le terrain au moment des élections des représentants Groenlandais au Folketing, je connais l’importance de l’utilisation du Groenlandais non seulement dans l'arène politique mais aussi dans la vie quotidienne. Lors des élections au parlement groenlandais, c’est le nouveau parti “Partii Inuit” qui a demandé l’utilisation exclusive du Groenlandais au Parlement. Mais l’attention portée à la langue est aussi présente dans d’autres partis politiques

En jeu l’expression et la conservation d’une identité, mais aussi la capacité à gérer un territoire dans un contexte d’autonomie gouvernementale (pour certains partis d’accès à l’indépendance) et de mondialisation. Les débats des dernières élections ont largement porté sur le développement des ressources minières et le Large Scale Act que Siumut veut reconsidérer. C’est une pression considérable qui s’exerce sur une société à petite échelle.

En termes de science politique, ta remarque m’amène donc à préciser de nouveau l’importance de prendre en compte différentes échelles de gouvernance dans l’analyse des politiques publiques et d’articuler les enjeux locaux, nationaux et internationaux.

A suivre....



Pelaudeix Cecile

Messages : 33
Date d'inscription : 14/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville et l’urbanisation en Arctique

Message  Mikå Mered le Lun 22 Avr - 21:58

Bonsoir Cécile,
tu étais à Nuuk pour les élections c'est super! J'avais prévu d'y venir de longue date mais j'ai finalement privilégié (à tort) le Arctic Summit de The Economist à Oslo... J'ai donc live-tweeté les élections toute la journée les yeux rivés sur KNR, l'attente des résultats de Nuuk après l'erreur de comptage était franchement intenable.

Pour ceux qui ne sont pas familiers de la politique groenlandaise, en effet c'est Nikku Olsen (le fondateur du Partii Inuit) qui a porté la question de la langue tout au long de la campagne. Aleqa Hammond (la leader du parti social-démocrate Siumut) n'a eu d'autre choix vers mi-février de le suivre afin de calmer l'hemorragie qui risquait de poindre malgré l'excellente pré-campagne, et pour s'assurer l'ouverture de négociations post-électorales avec Nikku. Siumut s'était effondré en 2009 en poursuivant le mouvement baissier de 2007 à cause de son image de parti historiquement pro-danois (comprendre: pro-élites coloniales et corrompu) et tout l'enjeu de la campagne 2013 pour Siumut était d'incarner une nouvelle élite locale moderne, méritocratique et polyglotte, formée ailleurs qu'au Danemark, opposée à la corruption des chinois et du grand capital dont Kuupik Kleist (l'ancien Premier ministre) et son parti Inuit Ataqatigiit étaient supposés être devenus les suppots malgré les beaux discours aux accents souveraino-socialistes (on dirait "mélenchonistes" chez nous) de 2009.

Cette image, Aleqa a parfaitement su l'épouser contrairement à 2009 où Siumut était encore englué dans la politique à l'ancienne, faisant alors la part belle aux Démocrates (des libéraux-centristes aujourd'hui écartés du gouvernement). C'est ce que j'entendais par ce "dépoussiérage ethnique". Ensuite, la polémique lancée en pleines négociations post-électorales entre Siumut et PI par Nikku réclamant que seul le Kalaallisut soit utilisé à la tribune de l'Inatsisartut (parlement) a achevé de placer la question ethnique au centre de l'agenda politique. Depuis le "Nikkugate" du 5 avril (où Nikku a été déchu de son siège de député le jour de l'investiture de la nouvelle assemblée à cause d'une vieille condamnation), la question ethnique et la défense du Kalaallisut se sont transposées sur le terrain économique avec le sondage particulièrement intéressant de HS-Analyse pour UgebrevetA4 sur la storskalalov. Je publie un billet dans La Tribune lundi prochain détaillant tout cela et ne manquerai pas de vous faire partager le lien!

PS: moralité de tout ça, si tu avais eu un compte twitter Cécile on aurait pu discuter de tout ça en live le mois dernier en attendant les résultats de Nuuk pendant 2h30 Wink

Mikå Mered

Messages : 21
Date d'inscription : 25/03/2013
Localisation : New York

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les actes du colloque de Nuuk sur l'urbanisation

Message  Pelaudeix Cecile le Mar 23 Avr - 22:53

Bonjour Yvette,

Est-ce que les actes du colloque de Nuuk sur l'urbanisation sont publiés ? J'avais entendu parler de février. Si un PDF de l'introduction était disponible, ce serait utile de le publier sur notre forum. Ou le résumé de ton intervention ?...

Cécile

Pelaudeix Cecile

Messages : 33
Date d'inscription : 14/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La ville et l’urbanisation en Arctique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum