Lier les connaissances scientifiques et celles des peuples autochtones sur les changements arctiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lier les connaissances scientifiques et celles des peuples autochtones sur les changements arctiques

Message  AlexandraLavrillier le Jeu 25 Avr - 13:05

Lier les connaissances scientifiques et celles des peuples
autochtones sur les changements arctiques : vulnérabilités et adaptations
des sociétés et de l’environnement

(BRISK - ANR-12-SENV-0005-01)
Le projet BRISK élabore des méthodologies de pointe interdisciplinaires
et transdisciplinaires ainsi que des
outils établissant des synergies entre sciences et savoirs autochtones sur les
changements climatiques et globaux dans l’Arctique. Il permet une évaluation nouvelle
des impacts environnementaux, économiques, politiques et sociaux, des
vulnérabilités et stratégies d’adaptation. Il contribue à échanger les savoirs
et lève les verrous de connaissance entre sciences de la nature et sciences
sociales, entre sciences et savoirs autochtones, et entre communauté
scientifique et décideurs politiques.


Basé sur des études de cas en Laponie (Norvégienne et Suédoise) et en
Sibérie chez les éleveurs de rennes (sud Yakoutie/Amour, République Touva),
BRISK développe des méthodologies innovantes d’observation par l’établissement
avec les autochtones de systèmes d’observation des changements environnementaux
et sociaux qui permettent la coproduction des savoirs.


Cette approche transdisciplinaire (associant les savoirs locaux,
climatologiques, géographiques, écologiques et anthropologiques) repose sur
l’aspect complémentaire des savoirs autochtones et scientifiques. Le projet
combine des approches à micro et macro échelles par l’engagement de partenaires
internationaux, nationaux, régionaux et locaux.


BRISK documente les déterminants clés des vulnérabilités et résiliences
locales et produira des recommandations visant à améliorer les politiques
d’adaptation locale et internationale grâce à la comparaison de deux types
d’élevage de rennes, qui évoluent dans des contextes économiques et politiques
différents, mais qui affrontent tous, en plus du changement climatique, les
changements globaux causés par les politiques régionales, nationales et
internationales, et par l’expansion des industries extractives.


Partenaires :

-UNESCO – LINKS
(Local and Indigenous Knowledge System) – Pr. Douglas NAKASHIMA

-Muséum National d’Histoire Naturelle – MNHN / [b]Lab. Éco-anthropologie et Ethnobiologie, CNRSPr. Marie ROUE

- Dr. Samuel ROTURIER (AgroParisTech/UPS) - ethnobiologie

-Laboratoire Météorologie Dynamique – LMD / École Polytechnique (Palaiseau), École Normale Supérieure, Université Pierre et Marie
Curie (Paris) – Pr. Chantal CLAUD (climatoligie)


-Centre Européen pour l’Arctique – CEARC / UVSQ – OVSQ – Dr. Alexandra Lavrillier (anthropologie
sociale et culturelle) (coordinateur)

- Maxence ROJO (Doctorant climatologie et anthropologie), CEARC
- Pr. Sébastien GADAL (géographie télédétection), CEMOTEV
- Pr. Valérie MASSON-DELMOTTE (climatologie), LSCE

AlexandraLavrillier

Messages : 14
Date d'inscription : 11/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum